dcsimg


Header image for news printout

Le Conseil des droits de l'homme tiendra une session extraordinaire sur les droits de l'homme en Syrie et les meurtres de civils à Houla

Conseil des droits de l'homme
COMMUNIQUÉ DE BASE 30 mai 2012

La session s'ouvrira le vendredi 1er juin à 11 heures

Le Conseil des droits de l'homme tiendra, vendredi 1er juin, une session extraordinaire consacrée à «la détérioration de la situation des droits de l'homme en République arabe syrienne et les meurtres de Houla». La session se déroulera à partir de 11 heures en salle XX du Palais des Nations, à Genève.

La demande officielle de convocation de la réunion a été présentée par les ambassadeurs du Qatar, de la Turquie, les États-Unis, de l'Arabie saoudite, du Koweït, du Danemark et de l'Union européenne et est soutenue par les 21 États membres suivants, qui ont signé la demande: Arabie saoudite, Autriche, Belgique, Chili, Espagne, États-Unis, Guatemala, Hongrie, Italie, Koweït, Maldives, Mexique, Norvège, Pérou, Pologne, Qatar, République de Moldova, République tchèque, Roumanie, Suisse et Uruguay. Une session extraordinaire peut être convoquée avec le soutien d'au moins un tiers des 47 membres du Conseil – soit 16 membres.

Trente pays observateurs ont également appuyé la requête: Allemagne, Australie, Bahreïn, Bulgarie, Canada, Croatie, Chypre, Danemark, Émirats arabes unis, Estonie, Finlande, France, Grèce, Irlande, Japon, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, la Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, République de Corée, Slovaquie, Slovénie, Suède, Tunisie, Turquie et le Royaume-Uni. Cette liste restera ouverte à signature jusqu'à l'ouverture de la session.

Il s'agira de la quatrième session du Conseil des droits de l'homme consacrée à la situation des droits de l'homme en Syrie, les précédentes s'étant tenues le 29 avril, le 22 août et le 2 décembre 2011.

__________

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel