Conseillers pour les droits de l’homme

Les conseillers pour les droits de l’homme sont affectés à la demande des coordonnateurs résidents des Nations Unies au nom des équipes de pays des Nations Unies. Les conseillers soutiennent les coordonnateurs résidents, les responsables des organismes des Nations Unies et les membres d’équipes de pays des Nations Unies et les aident à intégrer les droits de l’homme dans leurs stratégies de programmation et la mise en œuvre de ces dernières, et à établir et renforcer les capacités nationales dans le domaine des droits de l’homme. Ils ont pour autres fonctions de conseiller et former les institutions nationales des droits de l’homme indépendantes et d’autres parties prenantes ; conseiller les acteurs étatiques sur la promotion et la protection des droits de l’homme et d’autres normes des Nations Unies ; créer des réseaux avec les acteurs de la société civile et leur apporter un soutien pratique ; fournir un soutien opérationnel aux activités de formation aux droits de l’homme ou de renforcement des capacités nationales ; promouvoir le dialogue avec les mécanismes internationaux relatifs aux droits de l’homme ; et, le cas échéant, donner des conseils sur l’intégration des droits de l’homme dans les opérations humanitaires et les processus de relèvement après une crise.

Les conseillers pour les droits de l’homme sont généralement financés grâce à des contributions extrabudgétaires. Dans certains cas, des accords de partage des coûts ont été conclus avec le PNUD ou des équipes de pays des Nations Unies pertinentes et d’autres organismes des Nations Unies au niveau du pays.

Depuis 2013, des conseillers pour les droits de l’homme sont affectés dans le cadre du mécanisme de transversalisation des droits de l’homme, coprésidé par le HCDH et financé par un fonds d’affectation spéciale multidonateur pour soutenir la mise en œuvre de la stratégie du Groupe des Nations Unies pour le développement (GNUD) de 2012 pour le déploiement de nouveaux conseillers pour les droits de l’homme.

En 2018, le HCDH comptait 27 conseillers en Argentine, au Bangladesh, à la Barbade (Équipe régionale des Nations Unies pour la Barbade et l’Organisation des États des Caraïbes orientales), au Bélarus, au Brésil, au Caucase du Sud (Tbilissi), en Équateur, dans l’ex-République yougoslave de Macédoine, en Jamaïque, en Jordanie, au Kenya, à Madagascar, en Malaisie, au Malawi, au Nigéria, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, au Paraguay, au Pérou, aux Philippines, en République de Moldova, en République dominicaine, en Russie, au Rwanda, en Serbie, à Sri Lanka, au Timor-Leste et au Zimbabwe.

Des informations sur les différentes présences sur le terrain sont disponibles dans les sections correspondantes du Plan de gestion du HCDH pour 2018-2021.

Région Afrique

Région Moyen-Orient et Afrique du Nord

Région Asie-Pacifique

Région Europe et Asie centrale

Région Amériques

Conseillers pour les droits de l’homme

  • Jordanie
  • Bélarus
  • République de Moldova




Contact

Service du renforcement des capacités et des opérations sur le terrain
Tous les contacts sont à Genève, en Suisse.

Unité pour l'Afrique
Tél. +41 22 917 92 20

Unité pour le Moyen Orient et l'Afrique du Nord
Tél. +41 22 917 9777

Unité pour l'Asie Pacifique
Tél. +41 22 928 9650

Unité de l'Europe et de l'Asie Centrale
Tél. + 41 22 917 9220

Unité pour les Amériques
Tél. + 41 22 917 9248

Unité de support pour les missions de la paix
Tél. +41 22 928 9344

Unité pour les Institutions nationales
Tél. +41 22 928 9467

Unité du Fonds volontaire pour la coopération technique
Tél. +41 22 928 9287

Liens externes