English | Español

Histoire et mémorialisation : les récits historiques à la lumière des droits culturels


En quoi les récits historiques sont une question de droits humains ?


Geneva, Place des Nations, Memorial for Srebrenica ©
Genève, Place des Nations, Memorial for Srebrenica ©

Les discours historiques sont des éléments importants du patrimoine culturel et jouent un rôle déterminant pour l'identité collective, au nom desquels les personnes, d'une part, tentent de retrouver, de valider et de faire connaître et reconnaître, par d'autres, leur propre histoire et, d'autre part, contestent les interprétations des autres. Cette dynamique est évidente partout, comme l'a constaté la Rapporteuse spéciale dans toutes les missions qu'elle a effectuées dans les pays.

Comment nous apprenons et ce que nous savons de notre passé peut soit renforcer la paix et le respect des droits humains, ou maintenir des divisions et des tensions entre des groupes de la société.

Ci-dessous, vous trouverez les travaux thématiques sur l'histoire et la mémoire produits par le mandat au cours des années, de même que les développements de cette approche dans d'autres secteurs du système des Nations Unies et des liens importants pour aller plus loin.

Rapports


L'écriture et l'enseignement de l'histoire 2013

Dans le rapport 2013 présenté à l'Assemblée générale, la Rapporteuse spéciale élabora une analyse de l'écriture et de l'enseignement de l'histoire, en mettant un accent particulier sur les manuels d'histoire. Dans son étude, elle s'attacha à déterminer les circonstances dans lesquelles le discours historique officiel tenu par l'État dans les écoles devient problématique du point de vue des droits de l'homme et de la paix, et formula un ensemble de recommandations visant à promouvoir la prise en compte de différents points de vue dans l'enseignement de l'histoire.

Pour plus d'information, accéder à la page dédiée au rapport sur l'écriture et l'enseignement de l'histoire

Les processus de mémorialisation dans les sociétés sortant de conflit ou divisées (2014)


Mural, Derry / Londonderry, Northern Ireland ©
Mural, Derry / Londonderry, Northern Ireland ©

Sur la base du rapport précédent, la Rapporteuse spéciale décida d'examiner la manière dont les sociétés sortant d'un conflit ou les sociétés divisées font un travail de mémoire : elle étudie en particulier les mémoriaux et les musées d'histoire ou de mémoire. Ce rapport fut présenté au conseil des droits de l'homme en 2014.

La Rapporteuse spéciale souligna que ce sont des paysages culturels et symboliques entiers qui sont conçus lorsque sont édifiés des mémoriaux et des musées, qui traduisent et façonnent, négativement ou positivement, les interactions sociales et la conception que l'on a de son identité et de celle des autres. De ce fait, les actions culturelles sont essentielles pour atteindre l'ensemble des objectifs sociaux de la justice de transition et la paix durable.

La Rapporteuse spéciale examina certaines difficultés posées par le travail de mémoire et formula un certain nombre de recommandations fondées sur le principe que, par travail de mémoire, on entend le processus qui offre à ceux qui ont été touchés par des violations des droits de l'homme les espaces dont ils ont besoin pour structurer leurs récits. Les pratiques mémorielles devraient susciter et promouvoir l'engagement civique, ainsi que la réflexion et le débat critiques non seulement sur la représentation du passé, mais également sur les problèmes actuels liés à l'exclusion et à la violence.

Pour plus d'information, accéder à la page dédiée au rapport sur les processus de mémorialisation

Afin d'informer ses deux rapports et d'élucider des moyens de sensibiliser les institutions et la société à la diversité du patrimoine culturel et de renforcer la coopération pour la préservation et la promotion du patrimoine, la Rapporteuse spéciale a organisé une consultation publique le 5 juillet 2013 à Genève. Les États Membres des Nations Unies, les agences spécialisées, les organisations intergouvernementales, les institutions nationales des droits de l'homme et les organisations non-gouvernementales furent invitées à y participer. Voir la note verbale et lire ci-dessous les interventions de certains experts invités

Evènements et productions associés

  • Dialogue de Haut niveau, "Les garanties de non-répétition : passer d'aspirations à des politiques", organise par Pablo de Grieff, Rapporteur spécial sur la promotion de la vérité, de la justice, de la réparation et des garanties de non-répétition, en collaboration avec le Ministère suédois des Affaires étrangères, Stockholm, 13-14 octobre 2015
    • Programme des 2 jours de réunion
    • Rapports liés du Rapporteur spécial sur la promotion de la vérité, de la justice, de la réparation et des garanties de non-répétition au Conseil des droits de l'homme, A/HRC/30/42 et à l'Assemblée générale, A/70/438
  • Ateliers sur l'écriture et l'enseignement de l'histoire, organises par UNESCO Etxea, Université des pays basques, Bilbao, 17 mars 2015
  • Intervention de conclusion (en anglais) de la Rapporteuse spéciale à la conférence sur le rôle et potentiel des mécanismes de justice transitionnelle pour la transformation sociale et la réconciliation dans les pays en transition dans la région au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, « Intégrer les droits économiques, sociaux et culturels aux processus de justice transitionnelle un véhicule de réforme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ? », organisé par le HCDH et le Center for International Peace Operations (ZIF) avec d'autres partenaires, Tunis, Tunisie, 24-26 septembre 2014
  • Article d'intérêt : L'histoire est le résultat de plusieurs perspectives combinées, 23 septembre 2014 (en anglais)
  • Article d'intérêt : Intégrer les droits culturels dans les stratégies de justice transitionnelle des sociétés post-conflit, 25 mars 2014 (en anglais) 
  • Article d'intérêt : Sociétés post-conflit: apprendre l'histoire de multiples points de vue, 28 octobre 2013 (en anglais)
  • « L'histoire de qui ? », évènement parallèle, New York, 25 octobre 2013
  • Séminaire organisé par la Rapporteuse spéciale, en coopération avec l'équipe de recherche PIMPA (Politiques mémorielles et pratiques artistiques), CCC programme de recherche MA, Haute École d'art et de design de Genève (HEAD), 7 et 8 octobre 2013
  • Débat public avec la Rapporteuse spéciale et l'artiste Milica Tomic, « L'art et la mémoire après la guerre », Genève, 7 octobre 2013

Participants of Consultation in Northern Ireland, 1, 2 and 3 July 2013 ©
Participants à la consultation en Irlande du Nord, 1 - 3 juillet 2013 ©

  • Consultation sur « Les droits culturels dans les sociétés divisées et post-conflit », organisée par la Commission nord-irlandaise des droits de l'homme (NIHRC), en association avec l'université d'Ulster et en coopération avec la Rapporteuse spéciale dans le domaine des droits culturels, Derry / Londonderry, Irlande du Nord, Royaume-Uni, 1 au 3 juillet 2013

Développements additionnel dans le système onusien

  • Panel sur l'histoire et la mémoire au Conseil des droits de. Dans sa résolution 25/19 adoptée le 28 mars 2014, le Conseil des droits de l'homme a décidé de tenir le 9 septembre 2014, dans le cadre de sa vingt-septième session, une table ronde sur l'enseignement de l'histoire et les processus mémoriels afin, notamment, de contribuer à la mise en commun de bonnes pratiques en la matière
    • Lire la note conceptuelle de la table ronde ici
    • Résumé de la discussion sur l'enseignement de l'histoire et les processus de mémorialisation (A/HRC/28/36)
  • Débat thématique au Conseil de sécurité sur « La guerre, ses enseignements et la quête de la paix permanente », 29 janvier 2014
    • Lettre adressée au Secrétaire général par le Représentant permanent de la Jordanie, incluant la note conceptuelle pour le débat, S/2014/30
    • Compte rendu (S/PV.7105)
  • Publication du HCDH sur « Justice transitionnelle et droits économiques, sociaux et culturels », 2014, en français (aussi disponible dans les autres langues officielles des Nations Unies sur cette page.

Liens utiles


Procédures spéciales
Rapporteuse spéciale sur les droits culturels
Derniers rapports thématiques
Approches thématiques
Contacter le mandat

Karima Bennoune, Rapporteuse spéciale dans le domaine des droits culturels
c/o OHCHR-UNOG
CH-1211 Genève 10
Suisse
Téléphone: +41 22 917 92 54
Fax: +41 22 917 90 06
Courriel: srculturalrights@ohchr.org

Compte personnel de la Rapporteuse spéciale sur Twitter @UNSRCulture

Inscription sur la liste de diffusion de la Rapporteuse spéciale

Si vous voulez vous inscrire sur la liste de diffusion de la Rapporteuse spéciale, veuillez envoyer un courriel à : srculturalrights@ohchr.org, avec le titre 'liste de diffusion de la Rapporteuse spéciale'.

Autres mécanismes impliqués
Liens externes