" Nous, chefs d’État et de gouvernement, [...] sommes résolus à faire du droit au développement une réalité pour tous et à mettre l’humanité entière à l’abri du besoin. "
Déclaration du Millénaire

Logo: Déclaration sur le droit au développement

Le développement est un droit de l’homme


Message de la Haute-Commissaire

Il y a plus de trente ans, la Déclaration sur le droit au développement a ouvert de nouveaux horizons dans la lutte universelle pour plus de dignité humaine, de liberté, d’égalité et de justice.

Cette déclaration préconise que chaque membre de la société soit habilité à participer pleinement et librement aux décisions vitales. Elle exige l’égalité des chances et le partage équitable des ressources économiques, y compris pour les personnes traditionnellement marginalisées, démunies et exclues du développement, telles que les femmes, les minorités, les peuples autochtones, les migrants, les personnes âgées, les personnes handicapées et les pauvres, et pour les pays à tous les niveaux de développement, dont ceux aux niveaux les plus bas. Elle exige une meilleure gouvernance du cadre économique international. Elle redéfinit également le développement comme étant beaucoup plus profond, plus large et plus complexe que l’objectif étroit de croissance et de profit des décennies précédentes.   

Le développement a pour but d’améliorer le bien-être de chaque membre de la société. Les individus ne sont pas le " comment " du développement – ils ne sont pas de simples outils qui peuvent être exploités pour produire plus de richesse pour quelques élites. Ils sont le " pourquoi ". Le véritable développement éradique et corrige les causes de la pauvreté – les multiples violations des droits de l’homme qui empêchent les individus d’accéder au pouvoir, de contrôler les ressources, et de faire entendre leur voix dans leur gouvernement, leur économie et leur société, et les privent d’une participation égale à la gouvernance mondiale.

Le véritable développement engendre une plus grande justice sociale, et non pas une plus grande exploitation, et réduit les inégalités qui privent les personnes pauvres et marginalisées de leurs droits fondamentaux. Lire la suite*

 

Actualités