Mandat

Conformément à la résolution 44/6 du Conseil des droits de l’homme, le Rapporteur spécial a pour attributions :

  • de suivre les progrès réalisés par les États s’agissant d’appliquer comme il se doit les principes et directives, ainsi que les mesures prises par les États à cette fin, d’en rendre compte et de faire des recommandations au Conseil des droits de l’homme à ce sujet ;
  • d’engager un dialogue et de tenir des consultations avec les États et les autres acteurs concernés, aux fins du recensement, du partage et de la promotion des bonnes pratiques se rapportant à la réalisation des droits humains des personnes touchées par la lèpre et des membres de leur famille ;
  • de mener des activités de sensibilisation aux droits des personnes touchées par la lèpre et des membres de leur famille et de lutter contre la stigmatisation, les préjugés, et les croyances et pratiques traditionnelles préjudiciables ;
  • de faire rapport chaque année au Conseil des droits de l’homme, et de faire également rapport à l’Assemblée générale à partir de sa soixante-seizième session.

Méthodes de travail

Dans l’exercice de son mandat, le Rapporteur spécial :

  • transmet des appels urgents et des lettres d’allégation aux États Membres concernant des violations présumées des droits des personnes touchées par la lèpre et des membres de leur famille. Le Rapporteur spécial résume ces communications ainsi que les réponses reçues des gouvernements dans un rapport annuel soumis au Conseil des droits de l’homme ;
  • mène des visites de pays visant à établir les faits ;
  • soumet au Conseil des droits de l’homme des rapports annuels couvrant les activités liées à son mandat.