Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture

Avril 2019 : table ronde et atelier d’experts sur la violence sexuelle et sexiste*

Le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture est un outil humanitaire unique et universel mis à la disposition de l’ONU et du HCDH pour fournir une assistance directe aux victimes et aux membres de leur famille, comme indiqué dans sa déclaration de mission : anglais | espagnol | français (PDF). Consultez également la foire aux questions sur le Fonds.

Le Fonds vise à remédier aux conséquences physiques et psychologiques de la torture sur les victimes et leurs familles, et à permettre à ces derniers de retrouver leur dignité et de rétablir leur rôle dans la société. 

Depuis sa création par l’Assemblée générale en 1981 (résolution 36/151 – PDF), le Fonds a accordé des subventions à plus de 620 organisations et centres de réadaptation dans le monde entier, venant ainsi en aide à plus de 50 000 victimes chaque année.

Le Fonds est géré par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, avec l’avis d’un Conseil d’administration composé d’experts indépendants des cinq régions du monde.