Header image for news printout

Groupe d’experts de l’ONU sur les mercenaires effectue sa première visite en République centrafricaine

GENÈVE (6 octobre 2016) - Une délégation du Groupe de travail des Nations Unies sur l’utilisation de mercenaires se rendra en République centrafricaine du 10 au 19 octobre 2016 pour recueillir des informations sur les activités des mercenaires et des combattants étrangers qui ont été engagés dans le conflit. Le Groupe se penchera également sur les activités des sociétés militaires et de sécurité privées.

« Lors de notre visite, nous allons rencontrer un large éventail de parties prenantes pour en savoir plus sur les facteurs de motivation, le recrutement et l’impact des mercenaires et des combattants étrangers sur les droits de l’homme, afin de pouvoir élaborer des recommandations au Gouvernement dans ses efforts pour faire avancer le pays », a déclaré Anton Katz, qui dirige actuellement le Groupe d’experts et qui sera accompagné par une autre membre du Groupe, Patricia Arias. 

Le Groupe de travail se rendra à Bangui, Birao, Bria et Obo  lors de la mission

Sur la question particulière des combattants étrangers, la visite fera partie d’une étude en cours sur les combattants étrangers et leur impact sur les droits de l’homme, y compris sur les liens possibles avec le mercenariat.

Le Groupe de travail est mandaté par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU pour étudier et identifier les questions, manifestations et tendances concernant les mercenaires ou les activités liées au mercenariat et leur impact sur les droits de l’homme, en particulier sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

La délégation du Groupe partagera avec les médias ses observations préliminaires lors d’une conférence de presse qui se tiendra le 19 octobre à 11 :30 à la MINUSCA, Avenue Barthelemy Boganda, Bangui. L’accès à la conférence de presse est strictement réservé aux journalistes.

Le Groupe de travail présentera un rapport complet sur la visite de pays au Conseil des droits de l’homme en septembre 2017.

Le Groupe de travail sur l’utilisation des mercenaires comme moyen de violer les droits de l’homme et d’empêcher l’exercice du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes a été créé en juillet 2005 par la résolution 2005/2 de la Commission des droits de l’homme.  Son mandat a été prorogé par le Conseil de droits de l’homme en septembre 2016. Le Groupe est composé de cinq membres experts indépendants de différentes régions du monde. Le président-rapporteur est Anton Katz (Afrique du Sud). Les autres membres sont Patricia Arias (Chili),  Elżbieta Karska (Pologne),Gabor Rona (Etats-Unis d’Amérique) et Saeed Mokbil (Yémen). Pour en savoir plus, connectez-vous à:
http://www.ohchr.org/FR/Issues/Mercenaries/WGMercenaries/Pages/WGMercenariesIndex.aspx

Les groupes de travail font partie des procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme. Les procédures spéciales, le plus grand organisme d’experts indépendants dans le système des Nations Unies relatif aux droits de l’homme, est le nom général de missions d’enquête et de surveillance des mécanismes indépendants du Conseil qui traitent soit situations spécifiques des pays ou des questions thématiques dans toutes les régions du monde. Les experts des procédures spéciales travaillent sur une base volontaire; ils ne font pas partie du personnel des Nations Unies et ne reçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants de tout gouvernement ou organisation et siègent à titre individuel.

Page du HCDH sur le pays – République centrafricaine: http://www.ohchr.org/FR/Countries/AfricaRegion/Pages/CFIndex.aspx

Pour plus de demandes d’information et des médias, veuillez contacter Mme Natacha Foucard (+41 79 444 5172 / (+41 22 917 9458 / nfoucard@ohchr.org) et Mme Jolene Tautakitaki (+41 79 444 5401 / (+41 22 917 9363 / jtautakitaki@ohchr.org) ou écrire à mercenaries@ohchr.org

Pour les demandes médias liés à d’autres experts indépendants de l’ONU:
Xabier Celaya - Service de presse (+ 41 22 917 9383 / xcelaya@ohchr.org)

Pour vos sites d’informations et les médias sociaux : des contenus multimédias et des messages clefs sur nos communiqués de presse sont disponibles sur les comptes officiels du Haut-Commissariat sur les médias sociaux. Merci de nous référencer en utilisant les pseudonymes suivants:
Twitter: @UNHumanRights
Facebook: unitednationshumanrights
Instagram: unitednationshumanrights
Google+: unitednationshumanrights
Youtube: unohchr