Header image for news printout

Le Comité des droits des personnes handicapées des Nations Unies sur le point d’examiner le Panama, le Maroc, le Monténégro, la Lettonie, le Luxembourg et le Royaume-Uni

GENEVE (10 août 2017) - Le Comité des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées se réunit à Genève du 14 au 31 août 2017 pour examiner la situation des pays ci-dessous: la Lettonie, le Luxembourg, le Monténégro, le Maroc, le Panama, et le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord.

Au cours des réunions à Genève, les membres du Comité dialogueront avec les délégations des différents Etats. Ces dialogues auront lieu aux dates suivantes: Panama (15-16 août); Maroc (16-17 août); Monténégro (17-18 août); Lettonie (21-22 août); Luxembourg (22-23 août); Royaume-Uni (23-24 août).

Le comité entendra également des organisations représentant les personnes handicapées, des ONG et des institutions nationales des droits de l’homme.

Lieu: Salle 17, Palais des Nations, Genève

Horaire: Chaque dialogue se déroulera de 15h00 à 18h00, heure de Genève, et se poursuivra le jour suivant de 10h00 à 13h00.  Les sessions publiques seront diffusées sur Internet à l’adresse suivante http://webtv.un.org/.

Les questions susceptibles d’être abordées, les rapports des États et les informations fournies par les organisations de la société civile peuvent être consultés ici. Le Comité publiera ses conclusions sur les pays respectifs, connues sous le nom d’observations finales, sur ce même lien le 31 août 2017. Une conférence de presse consacrée aux conclusions aura lieu le 31 août à 12h30 au Palais des Nations à Genève. 

FIN

Pour les demandes des médias, veuillez contacter: Nicoleta Panta, +41(0) 22 9179310 / npanta@ohchr.org

Accréditation des médias – voir ici

Qu’est-ce que la Convention relative aux droits des personnes handicapées et pourquoi est-elle importante?

La Convention relative aux droits des personnes handicapées est un traité relatif aux droits de l’homme négocié par des représentants de la communauté internationale – notamment des personnes handicapées, des représentants du gouvernement et des organisations non gouvernementales – qui a pour objectif de changer la manière dont les personnes handicapées sont perçues et traitées.

Plutôt que de considérer le handicap comme une question médicale, caritative ou liée à la dépendance, la Convention invite les personnes du monde entier à comprendre le handicap comme une question liée aux droits de l’homme. La Convention traite des nombreux domaines où des problèmes peuvent se poser tels que l’accès aux immeubles, au réseau routier et aux transports ainsi que l’accès aux informations par le biais des communications écrites et électroniques. La Convention vise également à diminuer la stigmatisation et la discrimination qui expliquent souvent pourquoi les personnes handicapées sont exclues de l’éducation, de l’emploi, de la santé et d’autres services.

Près d’un milliard de personnes vivent aujourd’hui avec un handicap dans le monde. Et ces personnes comptent souvent parmi les plus pauvres des pauvres. La stigmatisation et la discrimination auxquelles elles sont confrontées sont communes à toutes les sociétés. La Convention relative aux droits des personnes handicapées constitue un outil important afin que les personnes handicapées aient accès aux mêmes droits et possibilités que tout un chacun.

Le Comité, mandaté afin de promouvoir et défendre les droits des personnes handicapées, est l’organe international de contrôle chargé de superviser la mise en œuvre de la Convention par les États qui l’ont ratifiée.

De plus amples informations sur la CDPH: http://www.ohchr.org/EN/HRBodies/CRPD/Pages/CRPDIndex.aspx

Taguez et partagez - Twitter: @UNHumanRights and Facebook: unitednationshumanrights