Header image for news printout

Notes pour la presse sur la peine capitale

Porte-parole du Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations Unies:  Rupert Colville
Lieu: Genève
Date:  10 octobre 2017

(1) Peine de mort

Aujourd’hui a lieu la Journée mondiale contre la peine de mort et nous voudrions saisir cette occasion pour répéter notre appel aux États à ratifier le Deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques – le seul traité universel visant directement à abolir la peine capitale.

Le mois dernier, Madagascar est devenu le 85ème État à ratifier le Deuxième protocole facultatif et la Gambie a fait un pas de plus en signant le traité. Le HCDH estime que ces actions et celles de trois autres États – le Togo, la République dominicaine et Sao Tomé-et-Principe, qui sont devenus États parties depuis 2016 – marquent un progrès vers l’abolition de la peine de mort dans le monde entier.

Nous espérons que ces initiatives inciteront d’autres États à intensifier leurs efforts en vue de l’abolition de la peine de mort et nous encourageons tous les États à ratifier le Deuxième protocole facultatif et à manifester leur engagement en faveur de l’abolition universelle de la peine capitale.

Nous sommes disposés à continuer de soutenir tous les efforts en ce sens. Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme s’oppose au recours à la peine de mort en toutes circonstances.

FIN

Pour de plus amples informations et les demandes des médias, veuillez contacter Rupert Colville (+41 22 917 9767 /rcolville@ohchr.org) ou Liz Throssell  ( +41 22 917 9466 /ethrossell@ohchr.org ) ou Jeremy Laurence: + 41 22 917 9383  / jlaurence@ohchr.org

Taguer et partager - Twitter: @UNHumanRights et Facebook: unitednationshumanrights