Header image for news printout

COVID-19 : les héros des services de santé ont besoin de protection – Expert de l’ONU

GENÈVE (27 mars 2020) – Les États et les entreprises doivent de toute urgence intensifier leurs efforts pour veiller à ce que les travailleurs de la santé qui luttent à travers le monde contre la pandémie de COVID-19 reçoivent l'équipement de protection adéquat, a déclaré Baskut Tuncak, Rapporteur spécial des Nations Unies sur les produits et déchets dangereux.

« Les médecins, les infirmières, le personnel des services d'urgence et les autres professionnels de la santé qui sont en première ligne et luttent avec courage contre la pandémie de coronavirus sont tous des héros. Leur travail sans relâche et leur sacrifice reflètent le meilleur de l'humanité. Ces personnes doivent être protégées.

Pourtant, la pénurie inacceptable d'équipement de protection essentielle dans presque tous les pays confrontés au virus reste extrêmement préoccupante. 

Je salue les nombreuses entreprises qui ont décidé de relever le défi et produisent l'équipement de protection individuelle dont les travailleurs de la santé ont tant besoin. Ces efforts méritent d'être reconnus. Cependant, il reste encore beaucoup à faire dans le monde entier.

Il est particulièrement préoccupant de constater l'inégalité dans la répartition des équipements de protection personnelle nécessaires au sein des pays et entre ces derniers. La situation de la COVID-19 dans les pays à faible revenu est très préoccupante. Les États doivent s'assurer que les pays ayant moins de ressources disposent de l'équipement de protection nécessaire pour tous leurs prestataires de soins de santé. 

Des fonds publics et privés sont nécessaires de toute urgence pour garantir que les équipements de protection et autres fournitures médicales soient disponibles et accessibles à tous. Les États et les entreprises doivent veiller à ce que les obstacles financiers soient supprimés et que le matériel nécessaire soit fourni sans frais aux pays à faible revenu.   

L'accaparement des équipements de protection essentiels, l'exploitation de la demande et les pratiques visant à tirer profit de la crise actuelle sont scandaleux. Les États doivent prendre des mesures immédiates pour empêcher efficacement de telles conduites.

Il est temps de mettre de côté nos divergences et d'œuvrer ensemble pour protéger les personnes les plus vulnérables à ce virus, les personnes âgées et ceux qui prennent courageusement soin d'eux : nos travailleurs de la santé. »

FIN

Baskut Tuncak est le Rapporteur spécial sur les incidences sur les droits de l'homme de la gestion et de l'élimination écologiquement rationnelles des produits et déchets dangereux.

Les Rapporteurs spéciaux relèvent de ce qu'on appelle les procédures spéciales* du Conseil des droits de l'homme. Le terme « procédures spéciales », qui désigne le plus grand corps d'experts indépendants au sein du système onusien des droits de l'homme, est généralement attribué aux mécanismes indépendants d'enquête et de supervision mis en place par le Conseil des droits de l'homme afin de traiter de la situation spécifique d'un pays ou de questions thématiques dans toutes les régions du monde. Les experts des procédures spéciales travaillent bénévolement ; ils n'appartiennent pas au personnel de l'ONU et ne perçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants de tout gouvernement ou de toute organisation et sont nommés à titre individuel.

Pour plus d'informations et pour toute demande de la part des médias, veuillez contacter Natacha Foucard (+41 22 917 94 58 / nfoucard@ohchr.org ) ou écrire à srtoxicwaste@ohchr.org   

Pour toute requête des médias relative à d'autres experts indépendants des Nations Unies, veuillez contacter Xabier Celaya (+ 41 22 917 9445 /xcelaya@ohchr.org ).

Suivez les actualités des experts indépendants des droits de l'homme des Nations Unies sur Twitter : @UN_SPExperts.

Le monde actuel vous préoccupe ?

DÉFENDEZ les droits des autres dès aujourd'hui.

Rejoignez la campagne « Défendez les droits de l'homme » (#Standup4humanrights) et visitez le site Web http://www.standup4humanrights.org.