Connexion


Un homme perçu à l’intérieur du monument permanent en l’honneur des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves, « L’Arche du retour », à l’ONU à New York, le 25 mars 2015. © REUTERS/Eduardo Munoz

La Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Michelle Bachelet appelle les États à regarder en face les séquelles de l’esclavagisme, de la traite transatlantique des Africains réduits en esclavage et du colonialisme, et de s’engager concrètement sur la voie de l’égalité et de la justice raciales pour les Africains et les personnes d’ascendance africaine.
plus d'informationsToutes les stories

Des militants de la Commission des droits de l’homme du Pakistan tiennent des pancartes durant un rassemblement à l’occasion de la Journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture à Islamabad, au Pakistan, le 26 juin 202

Depuis 1981, le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture aide chaque année environ 50 000 victimes de la torture dans des pays du monde entier. À l’occasion du 40<sup>e</sup> anniversaire du Fonds et de la Journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture, un webinaire spécial a été organisé par les quatre mandats des Nations Unies œuvrant contre la torture, en partenariat avec le cendre des droits de l’homme et du droit humanitaire de l’American University Washington College of Law.
plus d'informationsToutes les stories

La Haute-Commissaire Michelle Bachelet prend la parole devant le Conseil des droits de l’homme, juillet 2021. © HCDH

La Haute-Commissaire a présenté son rapport sur les droits de l’homme des Africains et des personnes d’ascendance africaine face au recours excessif à la force et aux autres violations des droits de l’homme dont se rendent coupables des membres des forces de l’ordre. Le rapport présente plusieurs recommandations sur « les moyens d’opérer un changement transformateur et de mettre fin aux profondes injustices infligées depuis des générations ».
plus d'informationsToutes les stories

Assa Traoré, la sœur d’Adama Traoré, parle à la presse devant une fresque représentant Adama Traoré et George Floyd à Stains, près de Paris, en France, le 22 juin 2020. EPA-EFE/YOAN VALAT

Après avoir entendu les témoignages des familles de personnes ayant trouvé la mort au cours ou à la suite d’une interaction avec les forces de l’ordre, la Haute-Commissaire Michelle Bachelet appelle les États à « réimaginer le maintien de l’ordre et réformer le système de justice pénale, qui ont eu constamment des effets discriminatoires pour les personnes d’ascendance africaine ».
plus d'informationsToutes les stories

© HCDH

Rejoignez-nous pour promouvoir et défendre les droits de l'homme pour tous, partout. Défendez les droits humains et agissez pour un plus grand respect, une plus grande liberté et plus de compassion.
plus d'informationsToutes les stories

NOUVELLES

RESSOURCES

Sélection rapide