Rapports thématiques annuels

Le Rapporteur spécial soumet des rapports thématiques annuels au Conseil des droits de l'homme (CDH) et à l'Assemblée générale (AG). Les rapports thématiques documentent les conclusions du Rapporteur spécial sur des sujets particuliers et fournissent des orientations et des recommandations aux États membres des Nations Unies, aux organisations de la société civile et à d’autres parties prenantes.

Année

Titre

Numéro du document

2020 Financement du développement - niveau international

Dans le présent rapport thématique, le Rapporteur spécial étudie les dimensions internationales des politiques et des pratiques relatives au financement du développement sous l’angle du droit au développement. Il y met en relief quatre domaines clefs. Le premier est la participation, le consentement et l’accès à l’information en ce qui concerne les pratiques des banques multilatérales de développement et des institutions de financement du développement. Le deuxième domaine est la mobilisation de ressources nationales et internationales, qui couvre des questions telles que les flux financiers illicites, l’aide publique au développement et les partenariats entre secteur public et secteur privé. Le troisième domaine est la coopération internationale en tant que principe clef du financement du développement et du droit au développement. À cet égard, l’accent est mis sur les dialogues intergouvernementaux sur le financement du développement actuellement tenus sous les auspices de l’Organisation des Nations Unies, la coopération fiscale et les prêts financiers. Le quatrième domaine se rapporte aux mesures internationales et multilatérales visant à atténuer l’impact, à l’échelle mondiale, de la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19), une crise sans précédent. Le Rapporteur spécial conclut en donnant des recommandations sur la prise en considération des principes de participation, de consentement préalable, libre et éclairé et d’accès à l’information dans les politiques et les pratiques relatives au financement du développement, ainsi que sur la manière de régler les difficultés liées à la mobilisation de ressources nationales et internationales, aux partenariats public-privé et à l’aide financière dans le contexte de la lutte contre la pandémie et de la mise en oeuvre du Programme 2030.
A/75/167
2020 Financement du développement et le droit au développement

Dans ce rapport thématique, le Rapporteur spécial examine les pratiques nationales de financement du développement dans l’optique du droit au développement. Il met en lumière les bonnes pratiques et se penche sur les difficultés qu’il y a à garantir la participation effective des titulaires de droits. Il conclut en formulant des recommandations sur les moyens de tenir compte du droit au développement dans la mobilisation des ressources, les politiques fiscales, la participation et l’accès aux informations.
A/HRC/45/15

Voir la page consacrée au rapport*
2019 Réduction des risques de catastrophe

Dans le présent rapport thématique, le Rapporteur spécial étudie le lien indiscutable qui existe entre le droit au développement et la réduction des risques de catastrophe et ce que cela implique d’un point de vue pratique. Le rapport se clôt sur des recommandations générales visant à améliorer la participation à la planification, au suivi et à la mise en œuvre des mesures et politiques de réduction des risques de catastrophe.
A/74/163

Voir la page consacrée au rapport*
2019
Lignes directrices et des recommandations sur la réalisation concrète du droit au développement

Dans son rapport, le Rapporteur spécial énonce des lignes directrices et des recommandations sur la réalisation concrète du droit au développement, formulées à l’issue des consultations régionales qui ont été tenues sur ce sujet en 2018 et 2019. Le rapport dresse également un bilan des activités menées par le Rapporteur spécial depuis septembre 2018.
A/HRC/42/38

Voir la page consacrée au rapport*
2018 Coopération Sud-Sud et droit au développement

Dans ce rapport thématique, le Rapporteur spécial étudie le lien entre la coopération Sud-Sud, le développement durable et le droit au développement. Après avoir donné des précisions sur la notion de coopération Sud-Sud et son cadre juridique et stratégique, il examine certains des principaux défis à relever dans ce domaine en se plaçant du point de vue du droit au développement.
A/73/271

Voir la page consacrée au rapport*
2018
Droit au développement et inégalité

Le présent rapport a pour objet d’étudier les liens entre le droit au développement et l’égalité, et les conséquences des inégalités au niveau national pour l’exercice du droit au développement, et propose des recommandations sur les moyens de contribuer à la promotion, à la protection et à la réalisation du droit au développement dans le contexte de l’application des objectifs et des cibles liés à l’égalité du Programme de développement durable à l’horizon 2030.
A/HRC/39/51

Voir la page consacrée au rapport*
2017 Droit au développement – Note du Secrétariat

Compte tenu de la courte période qui s’est écoulée depuis sa nomination et le calendrier du cycle de présentation des rapports, le Rapporteur spécial compte que son rapport au Conseil des droits de l’homme sera également présenté à l’Assemblée générale. Le Secrétariat a donc l’honneur de renvoyer l’Assemblée générale à ce rapport.
A/72/163
2017 Rapport du Rapporteur spécial sur le droit au développement

Dans le présent rapport, qu’il a établi rapidement après avoir pris ses fonctions, le Rapporteur spécial expose ses vues préliminaires sur les origines et le contexte de son mandat, il met en lumière certaines des difficultés qui se posent dans la mise en œuvre de ce mandat et présente les grandes lignes de la stratégie préliminaire sur laquelle il fondera son action dans le cadre de son mandat, notamment les considérations stratégiques qu’il prendra en compte et les domaines de travail spécifiques. Le présent rapport décrit également l’approche que le Rapporteur spécial a retenue pour collaborer avec les parties prenantes, ainsi que ses méthodes de travail.
A/HRC/36/49

Voir la page consacrée au rapport*