Difficultés auxquelles sont confrontés les défenseurs des droits humains


Violations commises contre les défenseurs des droits humains et autres difficultés auxquelles ils sont confrontés

Les défenseurs des droits humains ne courent pas toujours des risques liés à leur activité, et ils sont même généralement bien protégés dans quelques États. Toutefois, la gravité et l’ampleur des violations des droits de l’homme dont ils font l’objet et le besoin de reconnaître l’importance de leur contribution à la réalisation de ces droits ont fait partie des principales raisons de l’adoption de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’homme et de la création du mandat de Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs et défenseuses des droits humains.

La Rapporteuse spéciale se dit préoccupée par la situation des défenseurs des droits humains dans tous les pays, tant dans les nouvelles démocraties que dans les pays où les institutions, les pratiques et les traditions démocratiques sont établies de longue date. Toutefois, l’accent est mis en particulier sur les pays : a) en proie à un conflit armé interne ou à de graves troubles civils ; b) où les protections et garanties légales et institutionnelles des droits de l’homme ne sont pas pleinement assurées, voire sont inexistantes.

De nombreux défenseurs des droits humains voient leurs droits violés dans toutes les régions du monde. Ils sont victimes d’exécutions, d’actes de torture, de brutalités, d’arrestations et de détentions arbitraires, de menaces de mort, de harcèlement et de diffamation, et de restrictions de la liberté de mouvement, d’expression, d’association et de réunion. Ils font également l’objet de fausses accusations et de procès et de condamnations irréguliers. Ils sont par ailleurs victimes d’actes d’intimidation et de représailles pour leur coopération avec les Nations Unies sur les questions relatives aux droits de l’homme.

Le plus souvent, les violations sont dirigées soit contre les défenseurs des droits humains eux-mêmes, soit contre les organisations et mécanismes dans le cadre desquels ils exercent leur activité. Il peut également arriver que, pour faire pression sur les défenseurs, les membres de leur famille soient victimes de violations. Certains défenseurs des droits humains courent davantage de risques en raison de la nature des droits qu’ils cherchent à protéger. Les défenseuses des droits humains peuvent parfois être confrontées à des risques supplémentaires liés à leur sexe, et méritent une attention particulière.

Dans la plupart des cas, les actes commis contre les défenseurs des droits humains violent à la fois le droit international et le droit interne. Cependant, dans quelques pays, la législation interne, elle-même contraire au droit international des droits de l’homme, est utilisée contre les défenseurs.